samedi 2 décembre 2017

Voyage à vélo couché dans les Balkans et retour par l'Italie

               Nouveau départ de Grèce


Du 28 avril au 10 juillet 2017, 3600 km  à vélo entrecoupés par quatre trajets en bateau

   

 

Les photos du voyage  

 

 

 

    Théssalonique - Epanomi - Mardi 25 avril - 30 km


Décalage horaire oblige, il est déjà 9h45  à l'atterissage! le temps de 
remonter les vélos , nous prenons la route vers 11 hres.


Petit détour pour aller faire quelques courses et restauration rapide dans un snack au bord de la route!



Entre la plaine de Thessalonique et les plages d'Eponima se trouve une gentille colline qui grimpe à 200 m.


le réveil ayant été quelque peu matinal,nous ne ferons que 30 km sur des routes à faible circulation et cherchons le camping repéré sur la carte mais manquant dans le fichier du GPS.

Plage du Parc Tsairi à Eponima

Installation au camping Atki Retzika à Eponima ,  diner au restaurant du camping et une première nuit  où on s'endormira bercé par le doux clapotis des vagues.


vendredi 28 octobre 2016

                           BREIZH 

       Un petit tour en Bretagne et retour

 Du 1 au 30 septembre 2016 

2400Km

 

 Le trajet et les étapes

 

 

Les photos du voyage

mercredi 13 juillet 2016

LES GRANDES ROUTES DU SUD

De Compostelle à Bisel via Tavira et Huelva


Par la Via Lusitania  et la Ruta de la Plata

Du 26 avril au 7 juillet, 4100 km parcourus pour un dénivelé total de 47200 m

 La carte des étapes

 


Les photos du voyage





Trace GPX Galice - Portugal




 Trace GPX Espagne

 


Trace GPS Col Pierre St Martin - Iguerande
Trace GPX Iguerande - Bisel

Santiago de Compostelle - Ponte Ulla -Mardi 26 avril - 36 km

Plaza del Obradoiro devant la cadhédrale 

Le vol de Mulhouse à St Jacques de Compostelle à duré un peu plus de 2 h, et le ciel bien dégagé nous donne une première idée des difficultés que nous aurons à affronter au  retour.

 Le remontage des vélos nous à pris une bonne heure, c'est une opération bien rodée à présent.

 Le premier objectif sera de trouver des cartouches de gaz. Après quelques demandes infructueuses,c'est  un pompiste qui nous donne la clé ;dans les"ferreteria", (quincaillerie ) et il y en a dans tous les villages ainsi qu'au  bord des routes.

 Les voyageurs à vélo sont nombreux dans le centre ville de Santiago.

 Nous quittons St Jacques par la Via Lusitania Est , en suivant l'itinéraire GPS sur route et au bout de quelques km ,une dame nous invite dans son jardin pour une pause rafraichissement: elle nous prend pour des Pérégrinos.

 On fait le plein d'eau dans une station et trouvons notre  premier bivouac à la sortie de Ponte Ulla.

Ponte Ulla-Rodeiro - Mercredi 27 avril - 50 km

 

Route N 525

Les routes espagnoles ont toutes des bandes latérales


Notre trajet passera par Ourense après un crochet par les belles vallées du Mino et du Sil, son affluent.

Encore deux qui nous prennent pour des pélerins.


Ce couple d'allemands, de vrais pélerins eux, ils viennent de Porto et nous souhaitent un bon voyage en nous donnant un trèfle à 4 feuilles .

 Nous quittons la 525 en direction de Monforte de Lemos et nous trouvons rapidement une clairière en hauteur à la sortie de Rodeiro.


Rodeiro - O Valado - Jeudi 28 avril - 49 km

 


Le paysage est montagneux, le profil de la route également


La descente vers la vallée du Mino

Vallée du Mino



Des vignes, partout





Un très bel emplacement de pique nique



Bivouac dans une prairie surélevée en bord d'une route latérale, à coté de O Valado



O Valado - Santa Marta - Vendredi 29 avril - 29 km







Petit cliquetis ce matin , en ouvrant la fermeture de la tente,elle était entièrement givrée!

Pause apéro après la visite de Monforte de Lemos ,  porte d'entrée de la vallée du Sil et de la région viticole appelée " la Ribeira Sacra". Les vins sont superbes  et le travail de la vigne fastidieux : les vignerons travaillent à la main sur d'étroites terrasses reliées par des escaliers de pierres sèches de deux ou trois marches , raides comme des échelles!





Pour rejoindre les points de vue sur les gorges du Sil, il faut grimper, Monforte est déjà au loin.
Les gorges du Sil


Vieux mur dans un village perdu au fond d'un vallon.


Les meilleures châtaignes poussent sur des rameaux jeunes, le papy centenaire s'est fait tailler un peu court!


Des murs de pierres sèches courent le long des chemins, dans la forêt les anciennes terrasses de cultures sont encore visibles.
Mirador de Boquerino

Le premier Miradouro, atteint à grand peine est une petite déception, la vallée du Doubs peut demander un jumelage! En plus, aucune possibilité de planter la tente que du rocher et des gardes verts qui patrouillent.

 Quelques km plus loin une jolie et discrète placette s'offre à nous près du village de Santa Marta. Plat de pâtes arrosé d'une bouteille de vin du Mino.

Santa Marta - Fabrica de Luz - Samedi 30 avril - 36 km




Mirador de Santiorxo
Le panorama est magnifique, le Sil se rattrape.







Village encore habité, en pleine forêt.






Descente vers le barrage de Doade qui permet de passer sur l'autre rive.C'est de ce côté que se révèlent les paysages les plus époustouflants sur le canyon du rio Sil.
 Doade est aussi le point de départ des promenades en bateau ou d'une balade en catamaran.
Nuit à l'auberge Fabrica de Luz après une belle balade sur la passerelle aménagée du rio Mao et  un repas arrosé d'un canon du Sil.

Passerelle du Rio Mao 

 Départ près de l'auberge, belle initiative de la région et argent européen bien utilisé.

Fabrica de Luz - Luintra - Dimanche 1 mai - 37 km

Fabrica de Luz, auberge fraichement installée dans une ancienne usine hydroélectrique ,réhabilitée par la région et gérée  par un jeune couple très sympathique et dynamique !Martha parle français.

http://afabricadaluz.com/


Pour ressortir du vallon un chemin à plus de 20%

Mirador de A Cabezoà
Le mirador de A Cabezoa, neuf et très connu, avec une vue incroyable sur un grand virage du rio Sil.

Monasteiro de Santo Estevo de Ribas do Sil
Impressionnant monastère du X ème ,converti en Parador: hôtel de luxe, chambres entre 90 et 160 €, bien situé au confluent du rio Mino et du rio Sil
dans un bel espace naturel!
 A Luintra en cette belle fin d'après midi nos vélos suscitent un grand intérêt chez les promeneurs.

 Bivouac à la sortie non loin d'une station service.


Luintra - Gontàn - Lundi 2 mai - 50 km


Bel emplacement de pique nique à la sortie de Ourense, ville très animée avec une circulation très dense, traversée difficile, pas de photos.



En fin de journée, dans l'unique bar de Gontàn un homme du pays nous interpelle en français et nous offre une tournée de bière, il nous invite à planter la tente dans son jardin, nous déclinons pour nous installer sur l'aire de pique nique de la chapelle pourvue d'une fontaine mais acceptons l'nvitation pour le café du lendemain matin!


Gontàn - Tourem - Mardi 3 mai - 48 km


 le café et les croissants nous attendent chez nos sympathiques voisins francophones: c'est un couple du village  expatrié en Suisse et ils ont construit cette immense maison pour leur retraite!


Lac artificiel de Conchas


Le plan d'eau sur le rio Salas traverse une langue de territoire portugais au nord du village de Tourem.


Tourem, un village perdu et difficile d'accès : un col de 1400 m le sépare du territoire Portugais. L' unique bar du village se nomme "Café de Paris" la patronne ayant passé sa vie active dans notre capitale, l'école est fermée, il reste deux enfants dans le village.Sur son indication ,nous plantons la tente dans le jardin de l'école.

Tourem - Arco de Baühle - Mercredi 4 mai - 77 km


En montant le col, vue sur Tourem et le lac du Rio Salas


La route serpente sur le plateau


Le village de Coveläes de l'autre coté du massif montagneux.


A partir du village de Salto une superbe dégringolade de plus de 15 km jusqu'au camping d'Arco de Bauhle 1000 m plus bas.

http://www.zoover.fr/portugal/porto/arco-de-baulhe/photos/?page=1

Arco de Baühle - Amarante - Jeudi 5 mai - 45 km


L' itinéraire prévu passait par Vila Real mais au camping nous avons appris qu'une piste cyclable de 44 km rejoignait Amarante,  une belle occasion de tester une ecopista portugaise.

Gare de Mondim de Basto

L' ecopista déroule son tapis en sable compacté sur le tracé de l'ancienne voie de chemin de fer avec départ et arrivée dans les gares.



Le tracé se faufile dans la vallée du Rio Tâmega qui traverse Amarante, l'intérêt des pistes sur voies ferrées est la pente régulière et nous évitons ainsi tous les raidillons de cette région montagneuse.
 Une pluie légère nous a poursuivi toute la journée, l'immense camping d'Amarante est désert, nous attendons la fin de l'averse, abrités sous l'auvent du restaurant fermé.
 La pluie repart de plus belle et nous décidons de monter la tente sous l'auvent. Peu avant la tombée de la nuit survient "un petit chef" qui nous signale qu'il est interdit de placer une tente sous cet auvent, ne voulant pas faire d'histoire et pour avoir la paix nous la  déplaçons  dans l'herbe sous la pluie.

Amarante - Vendredi 6 mai 




Le temps est toujours pluvieux et nous décidons de passer la journée en ville


Le joli centre ville est charmant avec ses rues étroites sans grand monde, les touristes sont encore loin.Les nombreux petits restaurants accueillent des locaux,le plat du jour nous coûtera 11€ boisson incluse!


La grande rue pavée et l'église sont reliées par le vieux pont, la ville s'étale sur les collines, de belles grimpettes en perspective pour en sortir.


Amarante - Lamego - Samedi 7 mai - 55 km


Passage par un petit col à 800m pour rejoindre le fleuve Douro


Pas de pluie mais le temps est couvert et brumeux, dommage car sous le soleil la vallée est superbe.

C'est à Peso de Regua que le Douro se traverse, voie ferrée, autoroute, route et même vélos et piétons sur l'ancien pont de chemin de fer.


Dans la montée vers Lamego à travers le vignoble la pluie reprend de plus belle et ne s'arrêtera plus pendant trois jours. Ce temps plus frais sera propice à la dégustation de ces vins réputés qui accompagneront quelques mets tout aussi bons!